Quelle taille pour une citerne d'eau de pluie ?

Publié le : 21/11/2022 10:32:59
Catégories : Choisir sa cuve de récupération d'eau pluviale

Quelle taille pour une citerne d'eau de pluie ?

Vous souhaitez réduire votre consommation d’eau, faire des économies sur votre facture et réutiliser l’eau de pluie ? Que ce soit pour arroser votre jardin, alimenter vos sanitaires ou encore laver votre voiture, un réservoir pour récupérer l’eau de pluie est le dispositif qu’il vous faut. Découvrez les conseils de Pompe & Moteur pour savoir quelle taille de citerne de récupération d’eau de pluie choisir.

Comment calculer son besoin en eau de pluie ? 

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour déterminer la taille de votre citerne de récupération d’eau de pluie : 

La pluviométrie dans votre région : si vous habitez dans une région où les précipitations sont plus faibles, il est conseillé de prévoir une citerne d’eau de pluie assez grande afin de stocker plus d’eau pour la période de sécheresse. 

Votre consommation d’eau actuelle : en sachant que 40 à 50% de la consommation d’eau d’un foyer français est non potable. 

Une cuve de récupération d’eau de pluie peut servir pour de multiples usages : 


  • arroser son potager et ses plantations 
  • alimenter ses wc et sa machine à laver
  • laver ses sols et ou une terrasse
  • nettoyer sa voiture 

Pour savoir quel doit être le volume de votre réservoir d'eau de pluie, il est important de bien calculer vos besoins en eau de pluie. 

Quel volume d’eau de pluie est nécessaire pour arroser le jardin ?

Pour arroser un jardin ou un potager, comptez en moyenne 15 à 20 litres par mètre carré. Ce qui représente une consommation d'environ 2000 litres par an pour un jardin de 100m. 

Quel volume d’eau de pluie est nécessaire pour alimenter une maison  ?

La consommation d’eau est présente dans le quotidien de chaque Français. Si la majorité des foyers utilise de l’eau potable pour subvenir à de nombreux besoins : boisson, douche, lave-vaisselle, lessive, nettoyage etc, il est possible de récupérer de l’eau de pluie afin de faire des économies et de préserver la ressource en eau, notamment pour les usages suivants : chasse d’eau, lave-linge, arrosage du jardin etc.  

En effet, chaque Français consomme; à ces fins, en moyenne 105 L d’eau par jour répartis de la façon suivante pour les usages autorisées par l’eau de pluie

  • Chasse d’eau : 6 à 12 L
  • Lave-linge : entre 35 à 60 L par lessive

Annuellement par foyer cela représente : 

2 adultes

2 adultes & 1 enfant

2 adultes & 2 enfants

WC

8760 L

10 950 L

17 520 L

Lave-linge

~104 machines

5 200 L

~200 machines

10 000 L

~270 machines 

13 500 L

Besoin annuel sanitaire

13 960 L

20 950 L

31 020 L

Calculer le besoin en eau pour l’arrosage du jardin

Anticiper les besoins en arrosage est important pour calibrer correctement votre cuve de récupération d’eau de pluie.

Toutefois, contrairement aux machines à laver le linge et aux chasse d’eau, qui sont souvent standardisées dans leurs consommations en eau, ce n’est pas le cas lorsqu’il s’agit d’un jardin.

La zone géographique, le type de sol, le dénivelé du terrain, la présence d’un potager ou encore tout simplement le type de plantes et de buissons à arroser représentent trop de variables pour sortir des moyennes représentatives de chaque foyers.

On recommande donc d’identifier vos besoins au cas par cas, accompagnés par nos experts.

Comment calculer le volume de récupération d’eau de pluie ? 

Pour connaître le volume d’eau récupérable, il est nécessaire de prendre en compte les dimensions de votre toit ainsi que le volume de précipitations. 

Le calcul est le suivant : précipitations en mm/an x coefficient de perte x surface.

Obtenir la pluviométrie annuelle pour votre localité 

Pour trouver la pluviométrie moyenne annuelle de votre région, vous pouvez vous baser ce tableau.

Pour trouver la pluviométrie moyenne annuelle de votre région, vous pouvez vous baser sur notre tableau ci-dessous.

Définir le coefficient de perte en eau de pluie

Le calcul du coefficient de perte en eau de pluie peut être un moyen pour vous aider à estimer la taille de cuve dont vous avez besoin, mais il n’est pas indispensable. 

Il faut d’abord prendre en compte la forme de votre toit ainsi que le matériau avec lequel il est construit. En effet, certaines configurations de toit font que ces derniers perdent plus ou moins d’eau par rapport au volume qui est tombé : 

  • Si le toit est plat, le coefficient de perte est de 0,6
  • Si le toit est en tuiles, le coefficient de perte est de 0,9
  • Enfin, si le toit est couvert par de la tôle ondulée, le coefficient est de 0,8. 

Par exemple, prenons une ville avec des précipitations de 1000 mm/an et une maison avec toit en tuiles de 50m² et un coefficient de perte toiture de 0,9. Le calcul sera le suivant : 1000 litres/an x50m² x 0,9 = 45 000 litres soit 45m3

Et-vous, savez-vous quelle quantité d’eau de pluie vous pouvez récupérer ? 

Le calcul final pour estimer la quantité d’eau dont vous avez besoin est :

(la taille de votre jardin ou potager x sa consommation) + (votre consommation d’eau annuelle). 

Une fois que vous avez effectué tous ces calculs il est temps de choisir la taille de récupérateur d’eau de pluie qui vous convient le mieux. 

Comment estimer la taille de votre réservoir à eau de pluie ?

Pour estimer le volume idéal de votre cuve d’eau de pluie, le calcul à faire est le suivant : 

Volume cuve = ((Volume récupérable + Volume besoin en eau) /2) x 21 jours de réserve/365)

Vous pouvez désormais estimer le volume du récupérateur d’eau de pluie qu’il vous faut, avec une réserve de minimum 21 jours.

Nos recommandations pour la taille de votre cuve de récupération d’eau de pluie

S’il est nécessaire d’estimer le volume idéal de votre réservoir, ces calculs peuvent rester approximatifs. Dans un premier temps, vous pouvez prendre une cuve qui comblera vos besoins majoritaires et dans un second temps, ajouter un deuxième récupérateur d’eau de pluie sur une autre gouttière ou raccordée à la première cuve. 

  • surface de jardin < 50 m2 = citerne entre 150 et 500 litres d’eau
  • surface de jardin > 50m² = citerne entre 500 à 1500 litres d’eau 
  • surface de jardin > 50m² + lavage régulier de voiture = citerne d’eau de pluie entre 1500 et 3000 litres 
  • surface de jardin > 50m² + lavage régulier de voiture + alimentation de certaines installations sanitaires = entre 3000 et 8000 litres d’eau de pluie

Que choisir entre une citerne d’eau de pluie enterrée ou une citerne de récupération hors-sol ? 

La récupération d’eau de pluie peut se faire via un récupérateur enterré ou hors sol. Ces deux solutions ont chacune leurs avantages et votre choix se fera selon l’emplacement de la citerne, votre besoin en eau de pluie et ce que vous souhaitez en faire mais aussi selon la pluviométrie de votre région. 

Par ailleurs,  les cuves enterrées ont une capacité allant de 300 litres à 66 000 litres, tandis que les citernes de récupération de pluie hors-sol ont une plus petite capacité et sont plus indiquées pour un usage extérieur comme l’arrosage du jardin ou le lavage de la voiture. 

Nos conseillers techniques sont là pour vous aider et vous conseiller sur la citerne de récupération d’eau de pluie qu’il vous faut au 02 99 69 20 82. 

La récupération d’eau de pluie, une démarche vraiment durable ? 

La démarche d’investir dans une citerne de récupération d’eau de pluie pour faire des économies d’eau et d’argent est à la fois citoyenne et responsable. 

Il faut cependant aller plus loin pour réellement préserver la ressource en eau. 

Il est facile de tomber dans un biais de pensée :  même si l’eau provient de notre toit, elle n’en est pas une ressource illimitée pour autant. Les arrosages systématiques devraient être limités à l’essentiel et la récupération d’eau de pluie ne peut devenir une excuse pour consommer davantage d’eau qu’avant l’installation du système.

Dans une période où les consciences sont de plus en plus impactées par le changement climatique et les périodes de sécheresse, changer ses pratiques de consommation d’eau est devenu un véritable engagement qui nécessite d’avoir conscience de l’impact de nos habitudes. 

Pour une démarche durable, il faut aussi penser aux éléments suivants : 

  • mon jardin est-il adapté au climat local ? 
  • puis-je réaliser des économies d’eau en installant un mousseur, une douchette économe ou des toilettes sèches ? 
  • laver sa voiture en station de lavage équivaut à une consommation de 60L d’eau au lieu de 200L avec le tuyau d’arrosage

Partager ce contenu