Comment installer sa pompe

Publié le : 08/08/2015 10:48:58
Catégories : Nos tutoriels

Comment installer sa pompe

Installer une pompe est une opération assez facile a réaliser surtout pour un bricoleur. Cependant il y a quelques règles a respecter pour s'assurer du bon fonctionnement.

 

Comment installer sa pompe ?

 

Pour installer sa pompe électrique, il faut la raccorder hydrauliquement avec des tuyaux et des raccords adaptés et la raccorder électriquement avec la section et le type de câble adapté à la tension et à la puissance du moteur de la pompe.

 

Raccordement électrique : 

S'il s'agit d'une pompe monophasé, vous devez suivre le schéma de câblage souvent situé a l'intérieur du capot du bornier électrique. les câbles monophasé 220V sont composés de 3 fils : 1 phase (noir ou marron), 1 neutre (bleu) et 1 terre (vert et jaune). La section du câble doit être dimensionnée par rapport à la longueur et à la puissance de la pompe (voir tableau ci-dessous). 

 

Dans le cas d'une pompe triphasé 380V, le schéma est également situé a l'intérieur du couvercle du bornier. Le câble est composé de 4 fils : 3 phases + 1 terre. Câbler les 3 phases de manière aléatoire suivant le plan de câblage fourni et mettre en route. Si le moteur ne tourne pas dans le bon sens, inverser 2 phases pour changer le sens de rotation. Ce test est a réaliser une fois la pompe amorcée. ATTENTION : même si la pompe refoule de l'eau ce la ne veut pas dire qu'elle tourne dans le bon sens (surtout dans le cas d'une pompe immergée). Sur une pompe triphasé il est impératif de toujours inverser 2 phases pour inverser le sens de rotation du moteur et voir quel est le meilleur résultat en terme de débit.

La section du câble doit être dimensionnée par rapport à la longueur et à la puissance de la pompe (voir tableau ci-dessous).

Ce tableau permet le dimensionnement du câble électrique adapté à la longueur et à la puissance du moteur de la pompe

 

Il est également impératif de protéger sa pompe avec un disjoncteur magnéto-thermique correctement dimensionné et réglé par rapport a l'intensité de la pompe. 

VOIR EGALEMENT LES SUJETS DE CE BLOG CONCERNANT LES MOTEURS ELECTRIQUE.

Dans le cas d'un pilotage de pompe par l'intéermédiaire d'un ballon vessie l'alimentation de la pompe passe par le pressostat ou contacteur manométrique. De même dans le cas d'un pilotage par un presscontrol ou un coffret de démarrage.

Raccordement hydraulique : 

 

Pour une pompe de surface, vous devez raccorder l'aspiration (orifice souvent horizontal sur la pompe) et le refoulement (orifice souvent vertical sur la pompe).

Les 2 règles de bases pour l'aspiration sont :

- Installer un clapet anti-retour obligatoire et de préférence une crépine au point de pompage. 

- Ne jamais réduire le diamètre du tuyau par rapport a l'orifice d'aspiration.

 

Une fois ces deux règles précédentes respectées l'installation peut démarrer :

 

- Connecter la crépine au clapet anti-retour puis le raccord a l'ensemble qui convient au tuyau

- Une fois la longueur nécessaire de tuyau obtenu pour retourner jusqu'a la pompe, couper celui-ci et connecter le tuyau par l'intermédiaire du raccord adapté a l'orifice d'aspiration de la pompe.

- Connecter le raccord et le tuyau également au refoulement jusqu'au ballon de surpression ou au pressostat ou autres. Il est conseillé de mettre une vanne dès la sortie du refoulement avant de connecter le raccord.

 

Les raccords doivent être étanches soit par l'intermédiaire de téflon ou fillasse + pâtes sur le filetage pour les raccords mâles ou bien par l'intérmédiaire de joint plat ou torique pour les raccords femelles.

 

Pour une pompe immergée, c'est beaucoup plus simple ! Il suffit de connecter de manière totalement étanche et avec les raccords et tuyaux adaptés le refoulement de la pompe. Puis de plonger celle-ci dans le puits ou la cuve. ATTENTION : une pompe immergée ne doit jamais être suspensdue par le câble électrique ou par le tuyau mais par un autre moyen comme par exemple un câble inox qui sera légèrement plus court que le tuyau et le câble électrique afin de leur donner du mou. Sur ce type de pompe bien souvent le clapet anti-retour est intégré, si ce n'est pas le cas il faut en ajouter un des la sortie de pompe.

 

Une fois l'ensemble correctement assemblé et de manière totalement étanche, vous devez faire l'amorçage de la pompe. 

 

L'amorçage d'une pompe de surface :

 

Sur tous les corps de pompe de surface, il y a une ou plusieurs vis de remplissage/purge. 

Dévisser la vis située en partie haute du corps de pompe, puis avec un entonnoir et une bouteille d'eau venez remplir délicatement le corps de pompe et le tuyau jusqu'au clapet anti-retour situé au point de pompage. Vous devez remplir par le point haut de votre ligne d'aspiration (bien souvent la pompe) de manière a ce qu'il n'y ait plus d'air dans ce circuit. Une fois que vous pensez avoir rempli la ligne d'aspiration, resserez la vis de remplissage et mettez en route la pompe. Si vous êtes relié a un ballon de surpression et que celui-ci plafonne a 2 bars sans que le pressostat ne coupe c'est que vous avez soit une fuite soit encore de l'air a l'aspiration. Vous pouvez alors, pendant que la pompe tourne, desserrer doucement la vis de remplissage pour faire évacuer l'air afin de purger le circuit puis resserer. Si cela ne monte toujours pas en pression, c'est que vous avez une fuite a l'aspiration.

 

Dans le cas d'une pompe immergée, le simple fait de la plonger dans une cuve ou dans un puits génère l'amorçage de la pompe. Vous devez juste vous assurer de ne pas avoir de fuite sur la ligne de refoulement en contrôlant par exemple que la pression de votre ballon a vessie ne baisse pas lorsque tous les robinets sont fermés.

 

ATTENTION : UNE POMPE NE DOIT JAMAIS TOURNER A VIDE SOUS RISQUE DE GRILLER LE MOTEUR. IDEALEMENT IL FAUT PREVOIR UN SYSTEME DE PROTECTION MANQUE D'EAU : FLOTTEUR, FLUSSOSTAT, COFFRET MANQUE D'EAU...

 

Partager ce contenu