Comment entretenir son système de récupération d'eau de pluie enterré ?

Publié le : 05/12/2022 17:14:44
Catégories : Choisir sa cuve de récupération d'eau pluviale

Comment entretenir son système de récupération d'eau de pluie enterré ?

Contrairement à un système hors sol, la cuve enterrée est un système volumineux mais discret. Il permet donc un stockage beaucoup plus important allant jusqu’à 50 000 litres et plus si vous utilisez plusieurs cuves enterrées en les raccordant. Cela permet d’alimenter la maison mais aussi votre jardin en eau toute l’année. Le souci de l'UV et de la chaleur ici ne se pose pas, sous terre vos cuves sont protégées et durables. Tout cet équipement nécessite une installation et un entretien spécifiques. Vous retrouverez donc ici les informations concernant les étapes de nettoyage pour assurer le contrôle et l’entretien d’un système de récupération d’eau de pluie enterré suivant le modèle que vous avez ou souhaitez installer.

Quand nettoyer son système de récupération d’eau de pluie enterré ?

Pour toute installation de système de récupération d’eau de pluie enterré il existe plusieurs normes à respecter quant à l’installation ainsi que l’entretien. En effet, la norme Afnor NF P 16-005 informe les propriétaires de tels systèmes d’avoir un carnet de suivi et d’entretien sanitaire des installations. Également, si votre installation est raccordée au réseau d’assainissement collectif, la norme EN NF 1717 impose de réaliser une déclaration d’usage comprenant l’identification du bâtiment concerné ainsi qu’une évaluation des volumes d’eau utilisés à l’intérieur du domicile. Cette déclaration d’usage s’effectue en mairie auprès du service chargé de l’assainissement. Elle permet de suivre l’installation de votre récupérateur d’eau de pluie aérien afin de vous protéger vous et votre voisinage des risques sanitaires et s’assurer que votre installation ne pollue pas le réseau d’eau potable puisque le réseau d’eau récupérée et d’eau potable doivent bien être séparés. Lisez la suite des normes à suivre lors de l’installation et l’entretien de systèmes de récupération d’eau. 

Il est recommandé d’effectuer un contrôle de l’état de votre cuve régulièrement et d’en effectuer un nettoyage tous les 6 mois minimum. Lors du contrôle de la cuve, que nous vous recommandons de faire régulièrement, si vous voyez que l’eau n’est plus transparente ou qu’une odeur s’en dégage vous devrez donc immédiatement procéder au nettoyage de la cuve.

Pour réaliser un contrôle et un entretien de la qualité de votre installation vous pouvez faire appel à un professionnel possédant les habilitations nécessaires afin de garantir que votre installation est aux normes. 

Les étapes de nettoyage de son système de récupération d’eau de pluie enterré 

Un système de récupération d’eau de pluie enterré nécessite plus de vigilance et d’outillages pour son entretien qu’une cuve aérienne. Nous recommandons vivement de faire appel à un professionnel qui garantira un entretien sécurisé et complet de votre installation.

Nettoyage de la gouttière 

Nous recommandons de le faire avant et après l’hiver et d’effectuer des contrôles réguliers s'il y a beaucoup d’arbres autour. Il faut donc la vider des feuilles, mousse, insectes qui pourraient tomber ensuite dans la cuve du collecteur d’eau. Si vous remarquez beaucoup de débris, la pause d’une crapaudine au-dessus de la descente de la gouttière permettra de contenir ces débris. 

Nettoyage du collecteur d’eau filtrant

L’entretien est à effectuer au minimum deux fois par an. Vous devez également vérifier que la descente de la gouttière ne soit pas obstruée par des feuilles, insectes etc. Suivant le modèle choisi, la méthode de nettoyage ne sera pas la même. Pour nettoyer certains collecteurs il faudra soit le retirer de la gouttière pour le nettoyer soit soulever le couvercle du collecteur pour pouvoir nettoyer le filtre à l’intérieur.

Nettoyage des accessoires du système et tuyaux de raccordement

Une fois dans la cuve vous pouvez contrôler et nettoyer si besoin le clapet anti-retour, le siphon de trop-plein, la crépine d’aspiration de la pompe immergée avec flotteur intégré ou de surface ainsi que le tuyau de pompage. Vérifiez le bon fonctionnement et la bonne fixation (étanchéité) de chaque raccords et éléments cités ci-dessus. Les tuyaux de raccordement et la descente de la gouttière seront également à contrôler toutes les semaines et entretenus régulièrement afin d’éviter une baisse de débit de l’eau récupérée s'il y a présence de débris.

Nettoyage de la cuve d’eau de pluie enterrée

Même si un filtre est positionné en amont, il est possible que des sédiments ou poussières s’accumulent. Vous devez effectuer un entretien de votre cuve une fois tous les cinq ans. Cependant, un contrôle de l’état intérieur de la cuve est recommandé chaque année. Vous devez vous assurer que l’eau soit toujours transparente et qu’aucune odeur ne soit dégagée. 

Pour nettoyer la cuve enterrée, vous devez : 

Débrancher la pompe et sécuriser les accès avant d’ouvrir la trappe. Il faudrait dans l'idéal réaliser l’opération lorsque le niveau est bas. 

Il faut ensuite nettoyer les parois de la cuve à l’aide d’une brosse et de l’eau. L’utilisation de produits chimiques est déconseillée puisque des résidus pourraient venir contaminer votre eau et lors du nettoyage vous pourrez également mettre en danger votre santé puisqu’il n’y a pas de système d’aération adapté à l’usage de ces produits. 

Lorsque la cuve est propre vous pouvez en profiter pour en contrôler l’état général du système mais aussi l’état du flotteur à contact et de la sonde. 

Nettoyage des vannes et robinets

Les vannes et les robinets seront à actionner au minimum une fois tous les six mois, s’ils ne sont pas utilisés quotidiennement, afin de vérifier leur bon fonctionnement et étanchéité. Vous pourrez également vérifier la lisibilité de vos panneaux de signalisation “eau non-potable”. 

Nettoyage de la pompe d’une installation enterrée

Votre installation enterrée nécessite l’utilisation d’une pompe immergée et ou d’une pompe de surface avec ballon de surpression ou d’un gestionnaire d’eau de pluie. Une pompe de qualité vous garantit une sérénité de 15 ans environ. Cependant, un contrôle périodique est recommandé afin de s’assurer qu’aucun débris nuit à leur fonctionnement. Le nettoyage des pompes s’effectue une fois par an. Si vous remarquez un bruit inhabituel ou une odeur nauséabonde vous devez tout de suite procéder au nettoyage de la pompe concernée. 

Pour nettoyer une pompe de surface il faut la remplir d’eau claire provenant du tuyau d’arrosage jusqu'à ce que l’eau ressorte toujours claire par la sortie de la pompe. Vérifiez qu'aucun débris gêne la rotation de l’hélice.

Pour nettoyer une pompe immergée, vous devez la sortir de l’eau et nettoyer les dépôts de calcaire ou de sédiments qui pourraient impacter le refroidissement du moteur au niveau de la grille d’aspiration. Les clapets anti-retours doivent être également nettoyés. Pour contrôler le bon fonctionnement de cette pompe, il faudra contrôler la rotation de la roue, l’état des joints, des câbles et des sondes de niveau d’eau si vous en avez. 

Pour le surpresseur, vous devez contrôler le manomètre et vérifier la pression, regonfler si besoin le réservoir à l’aide d’un compresseur pour retourner à la pression recommandée. N’oubliez pas de couper l’alimentation électrique du groupe et de vider l’eau et l’air du réservoir à vessie jusqu'à ce que la pression arrive à 0. Ensuite, branchez le compresseur et injectez l’air pour refaire le matelas d’air qui correspond à 0,2 bars en-dessous de la pression mini réglée sur le pressostat (seuil de démarrage de la pompe). Si de l’eau coule de la valve de gonflage ou si la pompe se déclenche trop souvent, la vessie est probablement endommagée, vous devrez la changer. 

Notez que la législation recommande d’effectuer des contrôles sur tous les composants d’un système de récupération d’eau de pluie tous les six mois et de faire le nettoyage au moins une fois par année, que ce soit pour une installation de cuve de surface ou enterrée. 

Partager ce contenu