Pompe pour puits

Pompe pour puits

Dans cette catégorie, nous proposons un large choix de pompe immergée pour puits et forage.
A travers les différentes informations à propos des pompes de puits ci-dessous nous allons vous guider pour faire le choix de la meilleure pompe pour puits pour votre projet de pompage.

Comment choisir une pompe immergée ?


L’eau est une ressource rare et précieuse, c’est pourquoi il est important de bien choisir sa pompe pour puits pour profiter pleinement de votre accès à une source d’eau qui vous sera utile pour arroser votre potager, irriguer vos cultures ou même laver votre voiture.
Lorsque vous possédez un puits sur votre terrain alors l’automatisation de la récupération de l’eau de puits vous sera très bénéfique et agréable (plus que d’extraire l’eau avec un seau).

A quoi sert une pompe pour puits ?


Une pompe immergée s'utilise pour pomper l’eau d’un puits de plus de 7 mètres afin d’alimenter en eau un système de pressurisation, d'irrigation ou arrosage des plantes, de drainage, de relevage, de stockage de l’eau, d'adduction d'eau...


De qualité professionnelles et reconnues par nos clients depuis plus de 10 ans, nos pompes de puits sont utilisées avec des puits artésiens ou puits traditionnel pour tous types de milieu :

  • En situation de pompage professionnel : En exploitation agricole (Pompe pour élevage, Lavage centre équestre, Pompe pour maraîcher, etc...)
  • En pompe domestique : Alimenter en eau une maison à partir du puits par exemple.
  • Elles peuvent aussi servir sur des applications plus spécifiques telles que sur une station de lavage par exemple.
 

Quels sont les avantages des pompes immergées pour puits sur Pompe-Moteur.fr ?


La sélection de pompes proposées à la vente sur notre boutique fait partie d’une gamme travaillée depuis plus de 10 ans et couvrant l’ensemble des besoins pour tous types de diamètres de puits.


Nous proposons ainsi deux types de tension d'alimentation :

  • Pompe triphasé 380V (plutôt pour le pompage professionnel)
  • Pompe monophasée 230V (plutôt pour le pompage d’un puits particulier)


Nos pompes fonctionnent grâce à un moteur électrique a bain d'huile atoxique - IP68.

Ce type de moteur électrique a refroidissement a bain d'huile assure une qualité, fiabilité et performance garantissant une longue durée de vie avec des rendements excellents même dans des conditions d'emploi extrême.

La partie hydraulique de nos pompes immergées à turbine est composée exclusivement de matériaux en Inox 304.
Nous proposons deux versions de turbines : soit en Polycarbonate (Noryl) ou en Inox.

Quels critères sont à prendre en compte pour bien choisir sa pompe pour puits ?

Retrouvez ci-dessous les principales informations à prendre en compte pour déterminer le choix d’une pompe immergée :
  1. La hauteur totale de refoulement


Qui sera la hauteur de relevage totale, exprimée en mètres (m), entre le point d’aspiration ou est situé votre pompe immergée et le point d’utilisation le plus haut.

  1. La longueur totale de refoulement


Soit la longueur de relevage totale entre le départ du tuyau raccordé à votre pompe et la sortie la plus éloigné de ce point d’extraction.

  1. La pression de sortie souhaitée


Dans le cas d’utilisation d’appareils nécessitant une pression d’entrée minimale ou bien d’un débit minimal souhaité pour de l’arrosage alors il sera nécessaire de connaître la pression de sortie.

  1. La hauteur manométrique d’aspiration


Qui correspond à la hauteur entre le niveau de l’eau puisée et la pompe. A l’aide de ces 4 premiers critères vous pourrez d’ores et déjà définir une HMT (hauteur manométrique totale) qui constituera une information optimale de départ pour faire le choix de votre pompe immergée.


Plusieurs facteurs spécifiques tels que le débit de sortie, la température du liquide ou le niveau d’eau minimum peuvent être utiles mais ne constituent pas l’essentiel à connaître.



Nos 3 petits conseils d’optimisation et d’entretien pour protéger votre installation de pompage et la rendre plus durable

  • Pour une plus grande longévité, il est conseillé de les piloter par un réservoir a vessie et de les protéger avec un disjoncteur magnéto-thermique.
  • La réussite d'un système de pompage réside principalement dans le bon dimensionnement de la pompe immergée par rapport à son utilisation et aux caractéristiques de votre installation.
  • Cette gamme de pompe immergée pour puits est l'équivalent des pompes Grundfos, Guinard, Salmson, Wilo, KSB, pompes immergée DAB, Pompe pour puit Lowara, Pompe Ebarra ou même les Pompes Pedrollo... Équipés de moteurs franklin.

En cas de besoin de renseignements n'hésitez pas à consulter nos équipes pour le dimensionnement et ainsi vous guider dans votre choix.

Lire la suite

Filtres (122 produits)

En stock

Prix

120,00 € - 2 760,00 €

Intensité

Puissance en CV

Puissance en kW

Questions fréquentes

Certains Français disposent d'un puits ou d'un forage sur leur terrain. Profiter d'une source en eau, surtout lorsque l'on en est propriétaire, ce n'est pas négligeable ! Cette eau peut vous servir à alimenter votre domicile comme un lave-vaisselle ou même des WC. Vous pouvez aussi l'utiliser pour arroser un jardin ou un potager. Avant de pouvoir profiter de tout cela, il faut bien évidemment récupérer l'eau de votre source. La meilleure solution, c'est la pompe immergée (pompe pour puits) !

Une pompe immergée permet de récupérer de l'eau à une certaine profondeur, d'un point A à un point B. Vous avez peut-être un puits profond ou un forage sur votre terrain, et souhaitez l'utiliser ? La pompe immergée est la meilleure solution qui s'offre à vous ! Le puits ou le forage correspond à votre point A. L'eau pompée pourra servir à alimenter votre domicile ou un réseau d'arrosage/irrigation. Elle est idéal pour pomper de l'eau à une certaines profondeur, à partir de 7 à 8 mètres. Si votre source d'eau, comme un puits, a une profondeur maximum de 7 mètres, nous vous conseillions d'utiliser une pompe de surface. Pour ces deux besoins, vous trouverez la pompe pour puits, et la pompe pour forage.

Dans le cas où ce sont des eaux claires ou chargées, il existe un autre type de pompe immergée. Vous avez peut-être était touché par une inondation, et votre cave est sous l'eau. Il faut donc relever l'eau pour l'évacuer. Dans ce cas, on utilise une pompe vide-cave, qui permet de relever l'eau claire. Un autre cas, c'est un besoin d'évacuation d'eaux usées et chargées, comme l'eau des WC ou du lave-vaisselle. On utilise donc une pompe de relevage dédiée au liquide pompé. Si vous avez besoin d'une de ces pompes de relevage, rendez-vous par ici !

En général, la pompe immergée s'utilise dans le cadre d'une alimentation en eau d'un domicile ou d'un système d'arrosage pour jardin. Cette eau peut aussi servir pour une exploitation agricole, avec un réseau d'irrigation en autre. La pompe immergée récupère l'eau d'un puits profond avec une profondeur de plus de 8 mètres, ou d'un forage. La pompe se plonge directement dans l'eau de ces sources pour l'aspirer. L'eau est donc récupérée par la pompe par le bas, grâce à son moteur électrique. Celui-ci est totalement protégé de l'eau pour y fonctionner dedans. L'eau passe donc dans la pompe, et refroidit même le moteur directement, en traversant la chemise moteur.

Ensuite, un tuyau permet d'acheminer l'eau jusqu'à votre réseau ou un réservoir vessie, qui permet de mettre sous pression votre eau. La pompe étant sous l'eau, elle produit beaucoup moins de nuisances sonores que la pompe de surface, ce qui est un sacré avantage. Si vous souhaitez utiliser cette eau pour votre domicile, notamment en eau de boisson, il faut la traiter ! Le plus important, c'est que la pompe immergée résiste à toutes les eaux. Celle-ci se plonge dans l'eau pour un certain moment. Elle doit donc résister à une eau potentiellement corrosive ou polluée. Le corps de pompe est donc constitué en acier inoxydable. Cette matière permet de protéger la pompe et le moteur qui s'y trouve avec une étanchéité parfaite.

Il existe deux types de pompes immergées, que vous pouvez utiliser en fonction de la source de votre eau. En effet, vous n'utiliserez pas la même pompe immergée si vous disposez d'un puits de plus de 8 mètres de profondeur, ou d'un forage. Ce n'est pas du tout les mêmes dispositions à prendre en fonction de votre source d'eau !

Pour un puits profond, il vous faut une pompe pour puits. Un puits a en général une embouchure plutôt grande. Cela permet d'installer une pompe immergée sans devoir se soucier de la taille de cette dernière. Elle devrait forcement pouvoir pénétrer dans votre puits. La pompe pour puits va donc récupérer et acheminer votre eau de puits jusqu'au réseau de votre domicile ou d'arrosage. Il faut penser à la protéger en cas de présence en sable ou gravier dans votre eau. C'est, en effet, très important de bien identifier la qualité de votre eau pour éviter de détériorer la pompe immergée. 

Il faut aussi prendre en compte plusieurs critères, comme le débit, la pression et la hauteur manométrique totale. Cela va vous permettre de bien choisir votre pompe ! Il existe de nombreuses pompes pour puits qui vont se différencier par rapport à la puissance, mais aussi en fonction de l’alimentation électrique. Vous pouvez compléter l'installation de la pompe immergée avec un réservoir vessie, un manomètre ainsi qu'un clapet anti-retour.

La seconde pompe immergée, c'est la pompe pour forage. Ce type de source est le plus souvent étroit, constitué d'un tube PVC pour atteindre l'eau, et surtout très profond. Au bout de ce forage, se trouve une nappe phréatique ou une réserve d'eau naturelle. Cette eau provient tout simplement de la pluie qui s'infiltre dans les sols. La pompe de forage est idéale pour la simple et bonne raison qu'elle est conçue, de part sa forme, pour être plongée dans un forage. En effet, celle-ci est longue mais peu grosse. À l’intérieur, il y a de nombreuses turbines pour permettre à l'eau pompée de rejoindre la surface malgré la grande profondeur.

La plupart du temps, cette eau se retrouve polluée par des sédiments, comme le gravier ou le sable. Il faut donc protéger votre pompe pour ne pas l'endommager. Comme pour la pompe de puits, le refroidissement du moteur se réalise grâce au passage de l'eau pompée ! De même, il est intéressant d'installer un coffret de manque d'eau afin d'éviter à votre pompe de marcher à sec. Cela est mauvais pour cette dernière, qui verra sa durée de vie se réduire drastiquement. Nous conseillions aussi de traiter votre eau si vous l'utilisez comme eau de boisson. Il faut la rendre potable en supprimant les possibles traces de fer, sédiments et autres polluants.  

Lorsque vous achetez une pompe immergée, quelle qu'elle soit, il faut bien déterminer vos besoins, comme le type de liquide pompé, le débit et la pression, .... Vous devez donc bien dimensionner votre besoin en débit/pression. C'est ce que l'on appelle le dimensionnement de la pompe. Dans ce cas, il suffit de prendre en compte deux paramètres très importants. Le premier correspond à la hauteur manométrique total et le second sur le débit en sortie de votre robinet.

Le calcul du débit

Pour commencer, il faut déterminer le débit en sortie dont vous avez besoin. Pour cela, il suffit de se rapporter à un tableau qui présente différentes caractéristiques en fonction de l'application (cf tutoriel plus bas). Par exemple, pour de l'arrosage ou l'alimentation d'une maison de 0 à 400m2 avec 1 à 5 habitants, on préconise un débit de 2m3/h. Il faut savoir que le débit distribué par les fournisseurs d’eau pour l’habitat est d’environ 2.5 à 3m3/H. Par ailleurs plus le nombre d‘habitants est important, plus le nombre d’appareils sont susceptibles de fonctionner en même temps, il faut donc prévoir un débit suffisant. Une fois le débit déterminé, vous pouvez passer au calcul de la hauteur manométrique totale (HMT).

Calculer le HMT

Pour calculer le HMT, il vous faut 3 critères important, que l'on déterminera à l'aide de calculs. Il faut noter que le HMT est une valeur exprimée en mètre. Le premier critère correspond à la hauteur totale (en mètre) entre le point de pompage (la pompe immergée) et le point le plus haut de refoulement (la sortie de votre puits/forage + dénivelé positif). Le second critère, est la pression que vous souhaitez en sortie de robinets ou bien la pression maximum réglée sur votre réservoir vessie dans le cas où vous en êtes équipés). Pour rappel, cette valeur est en bar. Pour le convertir en mètres, il suffit de la multiplier par 10.

Le dernier critère, c'est la perte de charge de l'eau lors de son chemin dans les tuyaux qui la mène à votre domicile ou système d'arrosage. En moyenne, on divise la longueur de refoulement par 10 pour trouver la valeur de la perte de charge. Cependant, nous vous conseillions de vous fier au tableau de perte de charge qui se trouve dans notre tutoriel, ce sera plus précis !